Le club - LE MANS FC

< retour

Actualités
Le 10.08.2018
à 06:02

Richard Déziré : « Le foot au Mans, c’est quelque chose »

Coach, comment jugez-vous le premier match du MANS FC en National de la semaine dernière (2-2 à Chambly) ?
On a presque déjoué pendant 35 minutes. C’était le premier match de la saison, dans une nouvelle division, et on a été un peu inhibés. C’était le jour et la nuit entre la seconde période et la première. La seconde correspond beaucoup plus à ce qu’on a l’habitude de mettre en place et de faire en étant beaucoup plus détendus, libérés, joueurs, agressifs… Et, au final, ça fait un partage de points logique. On s’en tire très bien de rentrer à la pause avec ce but de Lemonnier juste avant la mi-temps et on aurait pratiquement dû gagner sur la deuxième période.

Vous attendiez-vous à ce que vos joueurs, avant qu’ils ne se lâchent, soient aussi bridés pour leur début de saison ?
On a beau lutter, on a beau expliquer les choses, il y a la réalité de ce fameux versant mental, moral, psychologique… On a rarement été mis hors de position, on a nous-mêmes offert des situations grandeur nature à Chambly pour marquer ou pour avoir des occasions. Mais, heureusement, ils n’ont pas su être efficaces et « breaker », et on est restés dans le match. La deuxième période a été bien plus aboutie et j’espère que ça nous servira de leçon pour ne pas retomber dans ces travers-là. Car c’est forcément dommage, préjudiciable. Mais presque normal, parce que, quels que soient les joueurs, on est un double promu. On a besoin de confiance.

Quel discours leur avez-vous tenu depuis ?
Produire du jeu, chercher à bien utiliser le ballon, c’est aussi beaucoup de complicité, de complémentarité et de pensée commune. À partir du moment où à tour de rôle on a un peu moins envie d’avoir le ballon, où on ne fait pas le bon déplacement au bon moment, on se met en difficulté et c’est ce qui s’est passé sur la première période. J’espère qu’on saura attaquer ce match d’Avranches dans les meilleures dispositions, dès le coup d’envoi, même si c’est un premier match à domicile avec, donc, là aussi un peu de pression.

« On a des supporters, il y a du monde »

Parlez-nous justement d’Avranches, c’est l’un de vos anciens clubs…
Cinquième année en National, ils sont habitués aux joutes de cette division. Ils ont gagné leur premier match face là aussi à un habitué, Dunkerque (1-0), ce qui n’est pas un petit résultat. C’est une « perf », ça les met tout de suite dans le sens de la marche, ils sont sur le podium. Ils ont un peu moins de pression parce qu’ils ont déjà réussi à gagner. Ce sera un match compliqué, comme tous les week-ends. À nous d’être bons pour chercher à mettre en difficulté cette équipe.

Parlez-nous maintenant de vous, quel effet cela vous fait-il de retrouver le National ?
C’est beaucoup de plaisir. J’ai eu le bonheur de le découvrir avec des équipes avec lesquelles j’y avais accédé en tant que coach. Dans tous les clubs, ça bosse bien. C’est une division où la totalité des joueurs ne font plus que du football. Ce sont des très, très bons. C’est un championnat dit amateur avec un fonctionnement professionnel, un championnat compliqué. On est sur un pied d’égalité, tous, et il faut travailler tous les jours pour exister. On vient de monter deux fois, il faut qu’on arrive à s’y installer. La priorité est de bien y figurer. Puis il sera temps de voir autre chose dans le futur, peut-être. On est vraiment dans une idée pleine d’humilité de se dire qu’il faut qu’on gagne nos dix matches pour renouveler le bail. Ça doit commencer le plus vite possible. On espère que ce sera aujourd’hui, mais il y aura en face un bon adversaire qui nous donnera du fil à retordre.

Comment se passe l’intégration des nouveaux Sang et Or ?
C’est particulièrement agréable. On en a encore deux, trois, quatre qui peuvent arriver, mais les anciens font bien le boulot. Il y a une intégration qui se fait à vitesse grand V, les joueurs se sentent rapidement épanouis au club. C’est quelque chose d’important. C’est une belle étape pour eux de pouvoir venir disputer un premier match au MMArena. On a des supporters, ça se bouge, il y a du monde. Ça va être aussi l’occasion pour eux de voir que le foot au Mans, c’est quelque chose. Je pense qu’on ne sera pas loin d’être 3 000, voire un peu plus, un 10 août… Ce sera un bon moment, mais, encore une fois, il faut chercher à bien le négocier et à en être pleinement acteurs pour qu’une dynamique s’enclenche.

Infos billetterie en cliquant ici.

LE MANS FC-AVRANCHES à suivre en direct vidéo sur le site de la FFF et en live texte sur le compte Twitter du MANS FC. Coup d'envoi, ce vendredi soir, à 20 heures.

Partagez cet article :

Autres articles
« Croquer dans la victoire »

Contre Dunkerque, ce vendredi soir à Calais (20 heures), LE MANS FC est à la recherche de son premier succès de la saison.

Lire la suite

LE MANS FC meilleure affluence de la 2e journée

3 822 spectateurs ont assisté au premier match des Sang et Or à la maison.

Lire la suite

Partenaires officiels