Le club - LE MANS FC

< retour

Actualités
Le 11.10.2018
à 17:00

Alain Ravera : « LE MANS FC a un devoir d’accompagnement pour ses jeunes »

Alain, en tant que directeur technique du MANS FC, vous avez convié la semaine dernière au Lycée Sud les parents des jeunes du Club à une réunion d’informations. Le thème de celle-ci : « L’accompagnement du jeune footballeur pour le triple projet (scolaire, sportif et éducatif) et la gestion de son environnement ». Qu’en ressortez-vous ?
J’ai été agréablement surpris. Beaucoup de parents sont venus, démontrant leur implication pour l'avenir de leur enfant. J’ai apprécié la qualité de l’intervention de Frédéric Bodineau, le Conseiller Technique Régional, la solidarité de Meddy Chauvineau du District, la présence des responsables du pôle sections sportives, Patrick Olive et Charlène Karsenti, de Claire Germain, qui est la responsable de la section féminine - parce que les filles aussi sont internes au Lycée Sud -, et la disponibilité du chef d’établissement, monsieur Tirel, qui a apprécié, lui, qu’on veuille venir pour mettre au premier plan la scolarité. Il y avait également Aurélien Reillon (éducateur et responsable des U14), Grégory Cerdan (U15), Alexis Percheron (U16), Romain Dupont (U17)… C’était important. Et si ça peut avoir posé la première pierre dans la fondation de la relation enfant-parents-club… C’était une réunion pour se découvrir. Tout le monde ne me connaît pas et je ne connais pas tout le monde. Pour fonctionner ensemble, il faut se connaître.

Quel a été le message véhiculé lors de ce moment de partage ?
Aujourd’hui, lorsqu’un club s’occupe d’enfants, le rêve du football professionnel doit être présent. Mais il faut être lucide. Ne pas garder en mémoire la réalité de la vie, qui fait que l’on est 68 millions de Français et qu’il y a 1 200 footballeurs professionnels, c’est peut-être manquer de responsabilité ou de courage pour amener les jeunes à s’épanouir même s’ils ne sont pas professionnels. Alors on est dans le haut niveau, l’exigence, mais il y a aussi un message à faire passer auprès des parents : votre enfant pourra peut-être être professionnel, mais en aucun cas il ne doit avoir perdu son temps. Sa jeunesse footballistique, vivre avec un groupe, se prendre en charge, connaître des émotions de haut niveau par rapport à son âge, faire partie d’un groupe qui est considéré comme l’élite régionale, c’est également formateur pour qu’il ait confiance en lui plus tard s’il doit se développer dans un cursus professionnel traditionnel. Il est là, l’objectif. C’est le premier message.

« On a une méthode de travail »

Il y en a donc eu un second, sur le scolaire et l’éducatif…
Le deuxième, c’est également de dire que nous, même si le club n’est pas professionnel, on a des qualités, des éducateurs diplômés, avec de l’expérience. Les gamins peuvent se dire aujourd’hui : on travaille sérieusement, il y a des gens de qualité et, en plus, on est suivi sur le plan scolaire. C’est un gros atout. On a une méthode de travail.

Et par rapport à la gestion de l’environnement d’un jeune joueur ?
L’objectif était de rencontrer les parents, leur dire qu’on est ensemble et que, quand viendront les décisions concernant leur enfant, ils auront un contact au club et pourront avoir confiance en nous, parce que tous les jours on voit leur enfant. Ça flatte toujours l’ego de dire que son enfant est bon et qu’il est sollicité, mais sollicité par quoi ? Par qui ? Il faut d’abord se demander : qui a vu votre enfant ? Qui va l’entraîner l’année prochaine ? Est-ce que la personne est déjà venue le voir jouer ? Combien de fois ? Où va-t-il aller à l’école ? Comment va-t-il y aller ? Comment va-t-il en revenir ? Comment va-t-il aller à l’entraînement ? Comment va-t-il revenir du match ? Qui va laver ses affaires ? Nous, on bosse et on les fait bosser pour qu’ils aient envie de rester.

Et donc pour pouvoir les accompagner…
Mon objectif est de garder nos meilleurs joueurs pour les accompagner et pour qu’ils fournissent à terme l’équipe une, c’est donner une identité régionale pour que les gens s’identifient à l’équipe quand ils viennent au MMArena et puis c’est valoriser les éducateurs…

Photos : © LE MANS FC/David Vallée.

Partagez cet article :

Autres articles
Noël LE MANS FC : En route vers les 11 000 !

La barre symbolique des 10 000 spectateurs a été franchie ce lundi !

Lire la suite

Idées de cadeaux pour Noël

LE MANS FC a ce qu’il faut dans sa hotte pour gâter tous vos proches !

Lire la suite

Partenaires institutionnels

devenir partenaire de LE MANS FC
devenir partenaire de LE MANS FC

Partenaires platiniums

devenir partenaire de LE MANS FC
devenir partenaire de LE MANS FC
devenir partenaire de LE MANS FC

Partenaires officiels

devenir partenaire de LE MANS FC
devenir partenaire de LE MANS FC
devenir partenaire de LE MANS FC
devenir partenaire de LE MANS FC
devenir partenaire de LE MANS FC

Ouverture de la billetterie de La Pincenardière

Mardi (14h-18h), mercredi (14h-18h), et jeudi (14h-18h).